Qui sommes nous ?

Une association sans but lucratif

L’AFLEC est une Association de droit français, sans but lucratif (loi de 1901), créée en juin 2000.

Les pères fondateurs de l’AFLEC

L’AFLEC a vu le jour grâce à une poignée de « pères fondateurs », tous issus des milieux de l’enseignement, en France et au Liban, liés par leur foi dans l’école comme moteur premier de la formation des hommes et dans les valeurs de la laïcité, par leur désir de promouvoir la langue française dans les pays d’Orient et par leur volonté de développer le trilinguisme franco-anglo-arabe, si cher à nos amis libanais et si indispensable dans le monde d’aujourd’hui. Cette initiative a été soutenue et conduite, dès l’origine, par le doyen de l’Inspection Générale de la vie scolaire au Ministère de l’Éducation Nationale Pierre Vandevoorde et un certain nombre de ses collègues inspecteurs généraux.

Un organe de réflexion, d’orientation et de décision stratégiques

Elle est le lieu de réflexion, l’organe de décision stratégique et exécutif de la politique pédagogique et éducative du réseau d’établissements scolaires qu’elle anime. C’est le cerveau du dispositif.

Au service d’un réseau d’établissements scolaires français à l’étranger

Ce réseau est dédié à la diffusion de la langue et de la culture françaises dans le monde, à travers des établissements scolaires dispensant un enseignement conforme au système éducatif français. Il contribue de ce fait au développement de la coopération éducative et de l’offre de formation en français.
L’AFLEC fournit les grandes lignes de leur politique aux conseils de gestion des établissements.

Les conseils de gestion des établissements sont rattachés au Groupe Elite qui assume la responsabilité générale, administrative et financière des établissements.
Chaque établissement est géré financièrement par un conseil de gestion et le groupe Elite.
L’AFLEC examine et rend ses observations sur les propositions de budget de fonctionnement des conseils de gestion des établissements et les transmet au groupe Elite qui les approuvera. Pour ce dialogue financier, les différents interlocuteurs sont : le proviseur de l’établissement concerné, le secrétaire général de l’AFLEC et le Directeur général du Groupe Elite.
L’AFLEC veille à la bonne exécution de ses décisions et de ses orientations.

Le secrétaire général

Le Secrétaire général représente l’AFLEC. C’est lui qui met en place les décisions du conseil d’administration, veille à leur application, informe le conseil d’administration du fonctionnement des établissements.

Les contrôles, suivis et évaluations

L’AFLEC est soucieuse du bon fonctionnement de ses établissements. Elle est très attentive à tous les aspects des différents contrôles, du suivi et des évaluations qui lui permettent le meilleur pilotage.
L’AEFE procède naturellement à des inspections régulières des personnels détachés par l’intermédiaire, notamment, de l’IEN de zone pour le primaire et par les IA- IPR de disciplines dans le secondaire.

Le rôle des chefs d’établissement

L’AFLEC donne mission aux personnels de direction d’assurer le pilotage pédagogique et éducatif de l’établissement et de veiller au bon fonctionnement des équipes pédagogiques. Ils sont également chargés de créer un lien qualitatif avec les familles et l’ensemble des partenaires. Ils s’appuient sur une politique « ouverte » des ressources humaines et sur des relations partenariales cohérentes et pertinentes.

Les missions de suivi et d’évaluation

L’AFLEC organise elle-même des missions de suivi et d’évaluation régulières sur le terrain. Celles-ci sont principalement par les membres du conseil d’administration.

Les autorités locales

Les autorités locales et l’Inspecteur de l’Education Nationale de zone rattaché à l’AEFE exercent un contrôle très strict sur le fonctionnement des établissements.

Gestion des ressources humaines

L’AFLEC s’inscrit dans la procédure arrêtée par le Ministère de l’Education nationale pour les candidatures à un poste à l’étranger de personnels titulaires (détachés directs du Ministère de l’Education nationale auprès des établissements). Voir page « Travailler à l’AFLEC ».
Par ailleurs, les établissements recrutent eux-mêmes les personnels locaux et rendent compte à l’AFLEC de ces recrutements.

Les valeurs de l’AFLEC

Humanisme et respect

La valeur fondamentale qui anime l’AFLEC est fondée sur le respect de l’individu en tant qu’être humain, quelles que soient ses origines, sa culture, sa religion, sa philosophie. Elle se résume en français par le mot Laïcité qui signifie que l’éducation dispensée dans les établissements ne doit favoriser, propager ou privilégier aucune ethnie, culture, religion ou philosophie. Seules sont prônées les valeurs qui défendent l’humanisme et le respect des droits humains pour les garçons comme pour les filles. Les sectarismes de tous ordres n’y ont pas leur place.

Multiculturalisme

Conformément à cet esprit, l’AFLEC s’inscrit dans un mouvement d’ouverture au monde tel que les jeunes qui lui sont confiés auront à le connaître. Un monde fait de nombreuses cultures et de multiples rapports humains. La devise « Deux cultures, trois langues » résume bien cette aspiration :

Trois langues

  • le français, langue de culture et d’enseignement,
  • l’anglais, langue de culture, de communication internationale et qui peut être également langue d’enseignement,
  • la langue du pays où les élèves font leurs études, notamment l’arabe, langue de grande culture, parlée par des centaines de millions de personnes.

Trois cultures

  • la culture française, de grand rayonnement international,
  • la culture du pays où les élèves font leurs études, notamment la culture arabe dont l’influence est essentielle dans le monde d’aujourd’hui.
  • La culture anglo-saxonne dont l’influence ne peut être ignorée.

Education et formation

L’AFLEC considère que l’éducation qu’elle dispense aux élèves doit aboutir à la formation d’un adulte qui possède des compétences qui s’appuient entre autres sur :
– des savoirs étendus et précis
par les méthodes d’enseignement « à la française » faites de cohérence et d’ambition dès les petites classes, puis de rigueur et de dialogue quand l’élève atteint la maturité suffisante.
– la maîtrise des moyens de s’informer et de communiquer

  • par la maîtrise des techniques de l’information et de la communication : médias traditionnels (lecture, documentation) et nouvelles technologies de l’information et de la communication,
  • par la pratique des langues vivantes (voir ci-dessus).

– un idéal de vie fondé sur le respect de soi-même et d’autrui ainsi que sur le sens du devoir

  • par le respect quotidien des valeurs de l’AFLEC manifesté par l’équipe éducative,
  • par la volonté permanente d’amener nos élèves à mieux appréhender le monde qui nous environne et à constamment améliorer leurs capacités personnelles.

Historique de l’AFLEC

L’Aflec avant l’AFLEC

1982
Rimah Hammoud ouvre le Collège Elite à Beyrouth

1996
Un second Collège Elite est inauguré à Tyr

1998
Une annexe d’Elite Beyrouth est ouverte dans la banlieue sud à Bchamoun

L’AFLEC

2000
L’Association Franco-Libanaise pour l’Education et la Culture dépose ses statuts

2002
Le Lycée Français International de l’AFLEC ouvre ses portes à Dubaï
Le Lycée Théodore Monod accueille ses premiers élèves à Abu Dhabi

2008
Une annexe temporaire du Lycée Théodore Monod prend place à Al Ain dans l’Emirat d’Abu Dhabi

2011
Extension du Lycée Français International de Dubai

2013
Ouverture du cycle secondaire au Lycée Théodore Monod d’Abu Dhabi
Ouverture du cycle primaire d’ICE à Dubai

2020 
 Le Lycée Théodore Monod ouvre de nouveaux bâtiments à Saadiyat

Le Conseil d’Administration de l’AFLEC

Président d’honneurBruno HALFF
Inspecteur général honoraire de l’Education nationale
PrésidentPaul RAUCY
Inspecteur général de l’Education nationale
Vice-présidentRimah HAMMOUD
Directeur général du groupe Elite
Vice-présidenteAgnès LEVALLOIS
Consultante pour le Moyen-Orient
Vice-présidentGilbert PIETRYK
Inspecteur général honoraire de l’Education nationale
Vice-présidentJacky SIMON
Inspecteur général honoraire de l’Administration de l’Education nationale et de la Recherche
Secrétaire généralClaude Michellet
Directeur honoraire de l’académie de Paris
TrésorierJean-Louis PIEDNOIR
Inspecteur général honoraire de l’Education nationale
Trésorière adjointeTaroub AUDI
Thérapeute médecine chinoise
AdministrateurFrancis Alin
Inspecteur d’académie honoraire
AdministrateurMaître Mohamad ALEM
Avocat
AdministrateurAndré BOURGEY
Président honoraire de l’Institut National des Langues et des Civilisations Orientales
AdministrateurPascal COTENTIN
Sous-directeur de la transformation numérique pour l’éducation au ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse et au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
AdministratriceAndrée DAOUK
représentante de la MLF au Liban
AdministrateurMarc FOUCAULT
Inspecteur général de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche
AdministrateurClaude LAMBERT
Inspecteur général honoraire de l’Education nationale